visuel_film_radiostars_alaune

critique du film Radiostars

, le

visuel_film_radiostarspar Grégory Hannequin “43 ans, passionné de cinéma depuis mon enfance, sans restriction de genres, animateur et éditeur de contenus pour les pages Facebook Orange_cinéma et vidéo Party ainsi que pour le twitter d’Orange_Cinéma…”le cinéma ne prend véritablement sa dimension que dans l’esprit des gens” Carlos Sorin”.

Radiostars a été le dernier film en compétition projeté au 15e festival de l’Alpe d’Huez.

Réalisé par Romain Levy, le film propose au casting des têtes connues comme Manu Payet, Clovis Cornillac et des nouveaux visages comme Pascal Demolon, Come Levin ou encore Alice Belaïdi qui a remporté le Prix coup de coeur féminin.
Synopsis : En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur vedette du Breakfast club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, il font la pluie et le beau temps sur BLAST FM.Très vite Ben est engagé : il écrira pour eux. Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marré frappe la station de plein fouet, l’audience de Breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’il sillonneront les routes de France pour rencontrer et requonquérir leur public. Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naitra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes…

Radiostars vient de recevoir le grand prix / Orange Cinéma séries du festival de la comédie de l’Alpe d’Huez (voir le palmarès par ici). C’est un film de potes sur le fond, un roadmovie dans sa forme. Il s’y dégage toute l’énergie du premier film de Romain Lévy en tant que réalisateur, inspiré par le parcours de Manu Payet.

Pour ma part, ce film m’a fait penser à un mélange de « mes meilleurs copains » et de « tandem ». Les personnages sont traités avec tendresse, on s’y attache rapidement, surtout les seconds rôles qui servent bien l’histoire.

Comme pour la comédie « intouchables », certaines répliques font mouche « tu tailles du 36 dans ta tête » et donnent le ton ; une certaine joute verbale entre un rappeur et sa femme vaut le détour…prenez des notes ! On suit avec plaisir les personnages qui évoluent au fil de leur périple, sans éviter quelques petits clichés sur l’arrogance des Parisiens, le traitement déjà vu du mec en rupture ou encore un placement de produit vraiment flagrant. Quant à la fin, je l’ai trouvée clairement trop appuyée sur l’amitié fédératrice entre mecs, elle ne laisse pas la place à l’imagination pour le spectateur. C’est une comédie agréable, qui ne se prend pas au sérieux, à voir entre amis.

Faute de bande annonce disponible, découvrez un extrait du film ci-dessous (source festival de l’Alpe d’Huez via Youtube) et n’oubliez pas de revenir nous donner vos impressions sur ce film après sa sortie en salle ;)

,

vous aimerez peut-être également...

@Orange  |
nombre de commentaires
retrouvez aussi les