pinterest radmilove part2

Pinterest passe à la vitesse supérieure – rencontre avec Christian Radmilovitch 2/2

, le

À la suite du premier volet publié lundi sur le live Orange blog, deuxième partie de l’interview de Christian Radmilovitch sur le réseau social Pinterest. Après avoir présenté la plateforme et parlé de sa success story (première partie à lire par ici), il nous explique les enjeux marketing notamment pour une marque, et nous donne sa vision de l’avenir du site des épingleurs !

pinterest radmilove part2
sur Pinterest, Christian Radmilovitch est Radmilove

Quel est le business model de Pinterest ?

Pour l’instant il n’y en a pas vraiment puisque Pinterest ne gagne pas d’argent, sachant que rien n’a encore été mis en place… Cependant, nul doute que les choses vont changer dans les mois qui suivent, surtout depuis que Rakuten en est devenu le 1er actionnaire, et qu’ils ne sont pas là pour faire du mécénat !!

Le fait est que Pinterest avait commencé à travailler sur un système d’affiliation en 2012 mais a fait marche arrière en cours de route face à la complexité du modèle à construire ; cependant, ils continuent à travailler sur le sujet.

Avec cette histoire et les retombées e-commerce, des plateformes américaines se sont insérées dans la brèche telles Hello Society, RewardStyle, Reachli, PinBooster,etc, qui proposent des modèles d’affiliation au lead, à la vente ou encore au clic, avec visiblement un certain succès.

Il est certain que Pinterest a matière à prendre en compte ce marché, tout comme celui de la publicité (un modèle hybride entre ce que propose Facebook et Twitter, et il y a de la place sur la plateforme), ainsi qu’à renforcer son modèle e-commerce, uniquement actif aux US pour l’instant.

En tous cas, j’attends avec impatience la nouvelle version du site, actuellement en test sur quelques comptes…mais pas le mien :)

Selon vous, quel est l’intérêt pour une marque d’être présente sur Pinterest ?

Pour les marques, on peut dénombrer plusieurs raisons de préempter ce réseau social, même si la France compte encore un “faible” nombre de membres inscrits, aux alentours de 800 000 aujourd’hui à mon avis.

Voici quelques unes de mes convictions :

  1. 1ère raison d’y aller : regarder si on parle de sa marque et de ses produits en utilisant le moteur de recherche de Pinterest. Pendant longtemps, j’ai vu des marques ne pas investir Twitter, alors que des “trolls” créaient des comptes à leurs noms et parlant en leur nom souvent à mauvais escient…Exemple : quand on saisit Christian Louboutin, on constate qu’il y a énormément de pins épinglés (avec beaucoup de likes et de repins pour certains), également beaucoup de boards, et aussi et surtout des comptes “non officiels”, certains certifiés, d’autres proposant jusqu’à 75% de réduction et même un qui semble officiel mais ne l’est pas. Quasiment tous renvoient vers une boutique en ligne
  2. Pinterest est aussi un outil de curation : une bonne raison pour rassembler l’ensemble des contenus visuels d’une marque par catégories, qu’ils soient liés aux produits, à l’univers de marque, aux inspirations, aux partenariats, aux événements, aux RPs, aux égéries, aux défilés, aux campagnes, à des illustrations, à des exclusivités, à la présentation des équipes internes, aux coulisses de l’entreprise, à la mise en avant de clients, à des concours, à des looks, aux webzines/blogs de marque, à des détails, mais aussi à réaliser des créations originales….bref, plein de possibilités que tout autre réseau social ne peut proposer…ou presque;Quelques exemples loin d’être exhaustifs :
  3. Ce réseau social est aussi une bonne occasion pour les marques de sortir du cadre. En effet, c’est le seul où j’ai vu les marques préempter des thématiques qui n’étaient en lien direct avec leur univers de marque, avec leurs produits, leurs partenaires ou encore leur culture d’entreprise, mais qui les inspirent dans leur travail au quotidien.Exemple : j’en donne un seul qui me semble suffisamment emblématique, notamment parce que la marque m’a invité à contribuer au même titre qu’une centaine d’autres membres de Pinterest. Il s’agit de la marque italienne Alberta Ferretti qui a créé 2 tableaux collaboratifs, Africa&Colors et Greek Holiday, qui, à première vue, n’ont rien à voir avec leur métier quand on consulte leurs contenus, mais qui servent de sources d’inspiration pour la direction artistique pour créer des collections et qui sont révélatrices de la personnalité de la styliste.
  4. Par ailleurs, Pinterest est déjà reconnu comme un levier efficace pour le référencement naturel à plusieurs niveaux. En effet, la plateforme a été construite techniquement pour favoriser le SEO, et ça ne voit dans la construction des liens pour les comptes et tableaux, des balises meta, le netlinking relatif aux visuels épinglés, les catégories, le moteur de recherche interne,… Seul hic, l’URL associé à un visuel est constitué d’un “numéro” de pin, mais pour optimiser cette inconvénient, il est nécessaire d’utiliser 3 bonnes pratiques préconisées par Pinterest :
    • l’ajout d’un descriptif
    • le compléter des hashtags associés
    • saisir l’url de l’image (si utile) dans le formulaire d’édition de l’image et non dans le descriptif
    • favoriser les repins plus que les pins
  5. Enfin, et non des moindres, le pouvoir de recommandation des membres est visiblement efficace pour vendre en ligne. Il a été constaté que la plateforme générait plus de ventes en ligne que Facebook, Twitter et Google+…réunis !! Avec, de plus, un panier moyen bien au-dessus de ceux générés par ces autres réseaux, à hauteur de 180 dollars.Brian Honigman du HuffingtonPost a d’ailleurs rassemblé dans un de ses articles quelques données et chiffres intéressantssur le sujet, sachant que ces éléments sont évidemment propre au marché US :
    • 43% des personnes interrogées préfèrent créer du lien avec des distributeurs ou des marques sur Pinterest, quand seulement 24% choisissent Facebook
    • on repinne beaucoup plus un produit d’une marque qu’on ne le partage sur Facebook
    • 69% des cyberacheteurs ont trouvé un article sur Pinterest qu’ils ont acheté ou l’intention d’acheter, contre 40% sur Facebook
    • le bandeau indiquant le prix sur un pin a 36% plus d’impact que ceux qui n’en ont pas
    • Bref, on pourrait continuer comme ça longtemps, mais pour moi, une des données les plus intéressantes concerne les sources des pins. Vous remarquerez sur l’infographie ci-dessous montre que le 2ème site le plus épinglé sur Pinterest est un site de social shopping, en l’occurence Etsy !!
Pinterest Sources
Top Pinning Sources / source: Repinly January 2013

Exemple : L’enseigne de distribution de produits de beauté du groupe LVMH, Sephora, a déclaré dans un article de Venture Beat que ses abonnés Pinterest (140 000) dépensent en ligne 15 fois plus que ses fans Facebook (4,7 millions). Ce témoignage démontre 3 points : Sephora utilise Facebook comme une plateforme relationnelle et Pinterest comme un outil d’aide à la vente; l’enseigne décline sa stratégie marketing sur le digital de manière pertinente en fonction des attentes et des usages clients; cela corrobore le potentiel e-commerce de Pinterest

Comment expliquez-vous le succès de Pinterest et comment voyez-vous son avenir ?

Il s’explique par plusieurs raisons :

  • Pinterest est un moteur de recherche d’inspirations; soit on les cherche, soit on les donne, dont l’approche visuelle peut devenir vraiment addictive, comme la vidéo plus haut le suggère !! Et le fait est que cela inspire ses membres, puisque 80% des pins sont des repins
  • Pinterest repose sur les publications de ses membres, donc sur la recommandation sociale, sachant que, contrairement aux autres medias sociaux, les plus gros comptes en termes d’abonnés, mais aussi d’engagement, ne sont ni des marques ni des people, mais des individus comme vous et moi
  • Enfin, nous vivons dans un univers de zapping, accentué par l’explosion du digital et des différents devices, tenant compte de nos parcours quotidiens; et je pense que la force d’un visuel (photo, illustration, infographie,…) combiné à un usage simplifié de Pinterest, facilite la prise en main et donc son utilisation (addictive)

Concernant l’avenir de Pinterest, je le vois plutôt rose, mais ce n’est que mon avis, dans la mesure où il surfe sur la tendance du social shopping de plus en plus croissant associée à celle du picture (ou visual content) marketing e pleine explosion. Le fait est que ce qui crée le plus d’engagement du point vue des utilisateurs ce sont les media (audio)visuels, comme en témoigne les succès d’Instagram, et son intégration dans le giron de Facebook, l’évolution de Twitter (filtres et lancement de Vine) ou encore de Google+ auprès des communautés de photographes.

Pour conforter ce succès, les chiffres sont plutôt en faveur de Pinterest en matière de génération de (e-)business, sans parler de l’investissement du japonais Rakuten (également propriétaire de Priceminister) à hauteur de 100 millions de dollars il y a moins d’un an et de la récente lévée de fonds à hauteur de 200 millions

Enfin, je vois aussi leur avenir sous de bons auspices car, contrairement à des Twitter et Foursquare qui ont mis du temps ou se sont plantés dans la mise en place de leur modèle économique, Pinterest a clairement des atouts pour valoriser son audience, comme je l’évoque plus haut.

Vous êtes présent sur de nombreux média sociaux, finalement, lequel préférez-vous ?

De fait, je n’ai aucune préférence pour un réseau social en particulier, car les objectifs et les usages diffèrent, que ce soit Facebook, Twiiter, Google+, Instagram, Pinterest, Foursquare, LinkedIn, Quora,….

Ce qui est sûr, c’est que, en temps passé, Facebook l’emporte sur n’importe quelle autre plateforme !!

Un grand merci à Christian Radmilovitch d’avoir partagé avec nous son expertise de Pinterest. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir votre propre compte si ce n’est pas encore fait et de suivre Radmilove sur bien sûr ;)

PS : Isabelle Spanu nous racontait son expérience de Princesse sur Pinterest et l’organisation de son premier jeu concours, ça peut aussi vous intéresser, rendez-vous sur cette page !

,

vous aimerez peut-être également...

@Orange  |
nombre de commentaires
retrouvez aussi les