Paris Librairies

les libraires contre-attaquent! – salon du #livre 2013

, le

De passage au Salon du Livre 2013, nous sommes allés à la rencontre de Paris Librairies, une association créée dans le but de rapprocher les libraires parisiens, dans cette époque où l’émergence de l’internet change aussi la donne pour l’industrie du livre.

Paris Librairies

À l’ère du numérique, où la consommation de la littérature s’effectue de plus en plus sur des devices et où l’achat de livres s’opère en ligne, le quotidien des libraires s’en retrouve bouleversé. Mais une association résiste encore et toujours à la domination des mastodontes du web (Amazon) : Paris Librairies.

Cette jeune association fondée en juillet 2012, qui vient de lancer son site internet il y a une semaine, vise à créer une mutualisation entre libraires, basée sur un véritable esprit de collaboration. Leur but est de travailler ensemble pour trouver de nouvelles solutions en termes de relation clients et de donner de la visibilité au réseau de librairies parisiennes.

le site internet Paris Librairies

Ce samedi, à travers l’opération «Déconnectez-vous»,  l’association lance un appel à tous les utilisateurs de smartphones, tablettes, réseaux sociaux et autres sites web, pour qu’ils mettent de côté leur device afin de prendre le temps de vivre… et pourquoi pas d’acheter un bouquin ? Laura de Heredia, directrice de L’Arbre à Lettres et membre de l’association Paris Librairies, nous en dit plus sur ce projet fédérateur…

L’Association Paris Librairies, c’est quoi au juste ?

L’Association Paris Librairies est née au mois de juillet 2012 à l’initiative de quatre libraires parisiens, dans le but de créer une fédération de libraires sur Paris pour notamment promouvoir les librairies parisiennes, car Paris est l’une des villes qui compte le plus de librairies au monde. Mais c’est également l’endroit où il y a le plus de concurrence au niveau des librairies en ligne. Aujourd’hui, l’association compte environ une soixantaine de membres.

L’association est présente sur le web, mais sur quelles plateformes ?

Nous avons un site internet (parislibrairies.com) et nous sommes présents sur Facebook et sur Twitter.  Nous avons également un site mobile : grâce à votre téléphone portable, vous pouvez accéder à un service de géolocalisation, qui vous permet de savoir dans quelle librairie la plus proche se trouve le livre que vous recherchez.

Ce samedi 23 mars, vous lancez l’opération «Déconnectez-vous»…

C’est en fait un clin d’œil… Aujourd’hui dans un monde où on est tous connecté, ça fait du bien de temps en temps de se déconnecter, et le clin d’œil c’est justement de se dire : pour se déconnecter, quoi de mieux à faire que de prendre un livre, de faire un peu autre chose et de bouquiner ! C’est donc un clin d’œil dans le sens où l’on renvoie les gens vers le site internet et l’application mobile.

Pour les libraires, l’émergence du numérique est-elle perçue comme une menace, ou plutôt comme un outil positif et utile ?

Aujourd’hui, le numérique n’est pas encore très fort en termes de poids sur le marché, mais pour les libraires, c’est aussi une opportunité, et il est d’ailleurs possible sur le site de Paris Librairies de commander et d’acheter des livres numériques, et la vente se fait au bénéfice d’une librairie. C’est donc le client qui choisit la librairie qui aura la vente. L’offre que l’on propose est la plus large du marché puisque le partenaire avec qui nous travaillons propose une offre plus large que les ‘pure players’ de l’internet.

Quels sont les objectifs de l’association et les initiatives prévues pour 2013 ?

Nous souhaitons qu’en 2013, l’ensemble des clients et habitants de Paris puissent connaitre ce service qui est extrêmement efficace et qui fonctionne très bien. Et ensuite, nous travaillons pour mettre en place un service de livraison afin que des coursiers puissent livrer des livres d’une libraire à l’autre pour que les clients n’aient pas à aller au livre, mais que les livres aillent à eux, ou plutôt dans la librairie de leur choix.

,

vous aimerez peut-être également...

@Orange  |
nombre de commentaires
retrouvez aussi les